Bae Bien-U à Chambord : le plus grand photographe coréen en Sologne

Bae Bien-U à Chambord
Chambord - Exposition Bae Bien-U sur fond d'escalier à double révolution - photo Yseult Carré
0
(0)
(Last Updated On: 1 juin 2018)
Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 27/09/2015 - 12/06/2016
9 h 00 - 17 h 00

Catégories


Bae Bien-U à Chambord, dialogue silencieux entre Sologne et Corée, d’une forêt l’autre

Le plus grand photographe coréen, Bae Bien-U expose à Chambord « D’une forêt l’autre » jusqu’au 12 juin 2016. C’est la première monographie de l’artiste en France, organisée dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016. Une soixantaine de ses photographies, dont cinquante grands formats, sont réunies sur 600m² au second étage du château.

La genèse de l’exposition de Bae Bien-U à Chambord

En résidence ponctuelle à Chambord depuis le printemps 2014, Bae bien-U a séjourné une dizaine de fois au château pour photographier la forêt du domaine de Chambord à chaque saison. En parallèle, il immortalisait la forêt de pins sacrés de Gyeongju, nécropole des anciens rois de Corée.

Bae-Bien-U à Chambord
Exposition Bae Bien-U à Chambord – Forêt de pins sacrés de Gyeongju, Corée – photo Yseult Carré

« Les pins sont les symboles de l’âme du peuple coréen. » (Bae Bien-U)

L’art de Bae Bien-U

« le travail de Bae Bien-U se caractérise par un art consommé de la composition, un dévoilement de la beauté du monde déserté par l’humain, et une charge spirituelle qui va de pair avec la sensualité d’un grain somptueux. »
Yannick Mercoyrol directeur de la programmation culturelle du domaine national de Chambord

« Les paysages photographiques de Bae Bien-U se déploient sur la feuille blanche comme des taches d’encre noire diluée à l’eau. Formes fractales ou arrondies, les masses sombres qui composent chaque photographie, révèlent le Vide, des espaces infinis ouverts à l’interprétation et qui invitent les spectateurs à la méditation et à l’introspection. »
Cahier de Seoul

Entre Sumi-e japonais, Shanshui chinois et Sumukhwa coréen, persiste l’importance des valeurs laissées en blanc dans l’oeuvre de Bae Bien-U.

Bae Bien-U à Chambord, entre tourment et sobriété contemplative

Bae Bien-U à Chambord
Exposition Bae Bien-U à Chambord – Forêt de Chambord à gauche, et forêt de Gyeongju, Corée, à droite – photo Yseult Carré

De la puissance de l’abstraction lyrique des photos des pins sacrés de Gyeongju à la sobriété contemplative des clichés de Chambord, Bae Bien-U « affole l’œil ».

À l’instar d’un Caspar David Friedrich qui pouvait donner autant d’importance à la majestueuse silhouette d’un arbre qu’à la ruine d’une abbaye – quand encore l’arbre n’était pas le sujet principal du tableau tel L’arbre aux Corbeaux – 1822 – Musée du Louvre – Bae Bien-U offre le premier rôle à ses pins sacrés, habités par les esprits. Sur certains clichés  les troncs semblent d’immenses algues tordues par le courant.

Les clichés réalisés à Chambord sont plus posés, sereins… zen. Est-ce parce que les arbres y sont plus rectilignes ? Est-ce du fait de la présence voisine, sous-jacente, suggérée ou visible d’une eau calme, immobile, l’eau de Sologne ?

Bae Bien-U à Chambord
Exposition Bae Bien-U à Chambord – Forêt de Chambord (premier plan) et pins sacrés de Gyeongju, Corée -photo Yseult Carré

Bae Bien-U à Chambord,
la photo et la pierre

Ce qui rend cette exposition exceptionnelle, c’est aussi son écrin, Chambord.

Le tuffeau « pierre de lumière » entoure d’ocre et de sienne les noirs et blancs des clichés de Bae Bien-U. L’ensemble de ces
« portraits » d’arbres est sublimé par l’ombre des voûtes à caissons du donjon.

Une raison de plus de ne surtout pas passer à côté de cette exposition ! Il vous reste jusqu’au 12 juin 2016.

 

Catalogue de l’exposition de Bae Bien-U à Chambord

Bae Bien-U à Chambord
Dédicace du catalogue de l’exposition par Bae Bien-U – Chambord

Le magnifique catalogue de l’exposition « Bae Bien-U D’une forêt l’autre » bilingue français-anglais édité chez Somogy avec des textes de Robert Fleck et Yannick Mercoyrol, est en vente à la boutique du château pendant la durée de l’exposition.

Mais il en est un qui a une valeur toute particulière…

 

 

 

 

 Pratique

Exposition Bae Bien-U « D’une forêt l’autre » à Chambord
Jusqu’au 12 juin 2016

Lieu

Chambord
2e étage du château

Tarifs

Tarifs parking et château ici – L’exposition est accessible sans supplément au droit d’entrée

Horaires

Le domaine est accessible en libre accès tous les jours.
Le château est ouvert toute l’année, sauf les 1er janvier, le premier mardi de février et le 25 décembre
du 2 janvier au 31 mars et du 1er octobre au 31 décembre : de 9h à 17h
du 1er avril au 30 septembre : de 9h à 18h
Dernier accès ½ heure avant la fermeture du château

Contact

Tél : +33 (0)2 54 50 40 00
info@chambord.org

Comment cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de vote jusqu'à maintenant ! Soyez le premier à noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.