Les grues cendrées migrent au dessus de nos têtes

Nous sommes en période de migration automnale. Des centaines de grues cendrées volent par vagues successives et nous offrent un spectacle extraordinaire en région Centre alors c’est le moment où jamais d’être aux aguets et de sortir son appareil photos.

289
42912
(Last Updated On: 25 décembre 2018)

La migration des grues cendrées dans un couloir de 200 km

Pour les grues cendrées migration 2018 automnale commencée ! Actuellement, vous pouvez observer des milliers de grues cendrées dont la migration passe par la France mais il est un fait nouveau bien étrange. Certaines d’entre elles ont arrêté leur migration à mi-chemin et resteront tout l’hiver dans les étangs du Parc Naturel de la Brenne. Pourquoi modifient-elles leurs habitudes millénaires? LoireXplorer a enquêté et réalisé un reportage spécial en compagnie d’un ornithologue spécialiste (à ne pas manquer). Nul doute que bientôt, elles passeront en masse au dessus de nos têtes même la nuit, même sous la pluie. En effet, plusieurs milliers de grues cendrées, en migration vers le sud ouest, apparaissent au dessus du lac de Der et des étangs de la Brenne dans le département de l’Indre et au dessus de Selles sur Cher.

Suivez en direct le spectacle inoubliable de la migration des grues cendrées

C’est un spectacle inoubliable. Suivez en direct la migration des grues cendrées sur la carte (cliquez ici) d’après les observations de nos lecteurs. Découvrir cette magie aérienne, n’est-ce pas aussi pour nous l’occasion de nous ouvrir à notre environnement ? Hmm, bien complexe tout ça ! Au fait, pourquoi les grues cendrées migrent-elles ? Comment le plus grand oiseau migrateur d’Europe migre-t-il et comment le reconnaître ? Pourquoi les grues cendrées volent-elle en V ?

Premières observations de grues cendrées cet automne

A vos jumelles, une de notre lectrices a observé dimanche 15 octobre, les premiers passages de grues cendrées dans l’Yonne. Vous aussi dites nous comment vous les observez le mieux et partager en remplissant le formulaire sur le menu de droite. Vos informations seront reportées sur la carte ci-dessous.

Les grues cendrées vivent en couple pour la vie

grue cendrée migration loir et cher les oiseaux migrateurs
grue cendrée – Yves Thonnerieux

Les grues cendrées, vivent en couple pour la vie. Ces oiseaux migrateurs magnifiques, parmi les plus grands d’Europe, mesurent de 100 à 120 cm, pour une envergure de 180 à 240 cm et un poids de 4 à 6 kg. Leur plumage gris ardoise est rehaussé de noir. Elles peuvent voler à haute altitude et sur de longues distances. On en compte à peu près 250 000 individus en Europe de l’Ouest.

Pourquoi les grues cendrées migrent-elles ?

Tout le monde le sait, me direz-vous: c’est pour rechercher en hiver des terres plus chaudes et en été, des terres plus fraîches. Dans ce cas, pourquoi n’ont-elles pas pu trouver depuis le temps un terrain moyen qui soit adéquate en toute saison ? Les ornithologues avancent 3 types de facteurs qui sans doute, interagissent.

  • Les alternances de période glacières: A l’origine des temps, les glaciations auraient déclenché les habitudes migratoires.
  • La raréfaction de la nourriture en hiver: De plus, les journées étant plus courtes, les oiseaux ont moins de temps pour en trouver.
  • L’horloge interne des grues cendrées: Les oiseaux migrateurs sont dotés d’un système complexe qui, via les glandes endocriniennes, dirige non seulement la migration mais aussi la reproduction, la mue… Ce phénomène est entre autre lié à la perception de la durée du jour.

Quelle période de migration est la plus rapide ?

  • Selon les ornithologues, les migrations printanières seraient plus rapides car les grues cendrées ont hâte d’attirer les femelles les plus attractives et trouver un lieu de nidification.
  • En Automne les adultes partiraient généralement avant les jeunes.

Carte de la migration des grues cendrées observées par les lecteurs de LoireXplorer

Légende de la carte

migration grues cendrées

Migration automnale

migration grues cendrées

Observations les plus récentes

migration grues cendrées

Migration printanière

  Votre position actuelle

Suivez en direct la migration des grues cendrées

Devant le nombre de vos partages d’observations, LoireXplorer a décidé de reporter vos messages sur la carte ci dessous afin de vous permettre de mieux suivre en direct la migration des grues cendrées. Dès que vous apercevrez des grues cendrées, partagez vos informations sur les commentaires au bas de l’article en précisant :

  • Le lieu,
  • La date d’observation

Vos observations sont publiées sur la carte. la plus récente apparaît en orange.

Partagez avec nous vos photos de grues cendrées

Partagez photos de grues cendrées

Vous pouvez maintenant nous envoyer vos photos. Nous les publierons sur la carte ci-dessous ou dans un album au bas de l’article en les créditant de votre nom. Pour cela, il vous suffit de remplir le formulaire dans le menu de droite. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter.

Pourquoi reviennent-elles au Printemps ?

grue cendrée migration
Passage de grues cendrées en pleine migration printanière
  • Atténuer la concurrence sur les lieux de nidification, et retrouver un environnement favorable à la reproduction.
  • Retrouver des ressources alimentaires qui sont plus abondantes dans les régions tempérées,
  • Profiter de la durée des jours qui est plus longue,
  • Limiter les phénomènes de prédation…

Suivez en direct la migration des grues cendrées sur le site de LPO (Ligue pour la Protection des oiseaux).

A quelle date traversent-elles le Val de Loire?

Les grues cendrées migrent vers la mi-octobre vers le sud ouest et quittent leurs zones d’hivernage pour traverser la France dès la mi-février et jusqu’au début du mois de mars. Cette année, exceptionnel ! Fin novembre, elles étaient encore en train de migrer. La formation de réserve de graisse qui fournira l’énergie nécessaire au parcours, annonce le départ. Ces réserves seront brûlées au fil de la migration. Elles se dirigent alors vers la Scandinavie, le Danemark, la Pologne, la Russie et la Sibérie où elles se reproduisent. Partagez, vous aussi, lorsque vous verrez passez des grues cendrées au dessus de chez vous en ajoutant un commentaire.

Pourquoi certaines grues cendrées volent à contresens lors de la migration

Beaucoup d’entre s’étonnent de voir des grues cendrées, même en dehors des périodes migratoires, s’envoler à contre sens et nous en demandent la raison. Voici l’explication de notre rédacteur et guide nature, Alexandre Roubalay. Effectuer une longue migration dépense une grande quantité d’énergie même lorsque l’on maîtrise parfaitement l’aérologie. Chaque oiseau doit emmagasiner une grande quantité de graisse pour effectuer un voyage de plus de 4 000 kilomètres. Pour vous donner une comparaison, avant la grande traversée de la mer Méditerranée, le phragmite des joncs, espèce de fauvette des marais, profite des haltes migratoires pour se gaver de pucerons allant jusqu’à augmenter son poids de 12% chaque jour, doublant son poids pendant un mois.

Ce phénomène est constaté depuis cinq ou six ans

Peut-être du à la modification du climat, ce phénomène est donc parfaitement logique. Les grues cendrées, avant d’effectuer le grand vol, peuvent momentanément rebrousser chemin et s’arrêter dans des endroits où elles peuvent encore trouver de la nourriture.

Les grues cendrées survolent le Loir et Cher

carte migration grues cendrées
couloir de migration des grues cendrée v. http://champagne-ardenne.lpo.fr

Pour hiverner, les grues cendrées migrent et empruntent toujours le même couloir de maximum 200 km de large, orienté sud-ouest qui les mène du nord de l’Europe vers l’Espagne et le. Il traverse le sud du Loir et Cher et Selles sur Cher. Voici une carte où vous pourrez suivre la migrations des grues cendrées au jour le jour.

  • Vitesse de vol : 40 à 80 km/h (elles peuvent donc traverser la France en moins d’une journée)
  • Altitude de vol : de 200 à 1500m

Comment s’orientent-elles lors de la migration ?

D’après les études sur la migration en France,

  • Les oiseaux migrateurs se dirigent en partie grâce à la perception du champ magnétique de la Terre.
  • Ils pourraient également s’orienter par rapport aux étoiles ou par rapport au soleil.
  • Ils seraient aussi capables de prendre des points de repères topographiques qu’ils apprendraient au cours du premier voyage.

Magique ou pratique? Finalement, ne serions-nous, nous aussi, capable de le faire inconsciemment si nous prenions la peine de nous ouvrir à notre environnement ?

grues cendrées migration Catherine tortetPourquoi les grues cendrées volent en V ?

En fait, il y aurait deux explications. A signaler que d’autres espèces également volent en V : canards,  oies, pélicans, cygnes, etc :

  • Chaque grue cendrée volant en V, dépense moins d’énergie pour voler car elle bénéficie de l’effet porteur des traînées d’air que laisse l’aile de l’oiseau devant. C’est un peu comme un peu comme les cyclistes d’un peloton qui se regroupent pour pour bénéficier de l’effet d’aspiration du groupe. D’autre part,Les oiseaux, qui ont les yeux placés sur le côté de la tête, peuvent ainsi voir l’individu qui les précède.
  • Deuxième explication: le meilleur navigateur du groupe en migration se place en tête et les autres grues cendrées le suivent.

Des grues cendrées volent la nuit, mythe ou réalité ?

Des lecteurs nous ont signalé qu’il leur avait semblé entendre volé la nuit au dessus de leur tête. Est-ce une illusion de l’esprit ? Non répond notre rédacteur Alexandre Roubalay. En Février, les grues ont hâte de rejoindre leur lieux de ponte dans le nord de l’Europe et il n’est pas rare qu’elles volent de nuit. D’autre part, les grues cendrées volant de nuit, économisent leur énergie : l’air y est plus frais et plus dense et réduit ainsi les dépenses énergétiques. Le gain d’énergie pourrait atteindre jusqu’à 40% ! De plus, ils craignent moins l’hyperthermie et la déshydratation. Enfin les vents y sont souvent plus favorables.

Pourquoi les grues cendrées volent parfois haut, parfois bas ?

Selon les spécialistes les oiseaux migrateurs détermineraient leur altitude de vol en fonction de :

  • de la direction et  la force du vent,
  • de la température, l’altitude réduirait le risque de température du corps trop élevée avec l’effort,
  • du moindre risque de déshydratation, plus faible lorsque la température diminue, mais importante à haute altitude,
  • de l’effort demandé pour s’élever.

Comment les reconnaître en plein vol ?Migration hivernale de grues cendrées à Aynay le Vieil

Voici le moment tant attendu de prendre nos jumelles ou mieux encore, ouvrons grands nos yeux, écoutons le cri des grues cendrées et émerveillons-nous.

  • Les cris de vol : C’est souvent la première chose qu’on peut noter: un véritable tintamarre !… Les grues cendrées émettent en vol un cri régulier : « KRROU » ou « GRRUU, s’entendant jusqu’à une distance de 4 km et qui permet au groupe de rester en contact. Chez un même individu il est répété toutes les 10-15 secondes. Voici un bon site explicatif sur les grues cendrées et leur chant.
  • Les formations en vol: Les Grues forment des vols dits « en V », pas très réguliers. Ils économiseraient ainsi 10 à 15% de leur énergie (l’air déplacé crée une ascendance) tout en gardant le contact visuel sur l’individu d’à coté (pour s’adapter plus rapidement aux changements de direction). Elles rompent cependant régulièrement la formation pour enrouler un courant ascendant d’air chaud et gagner de l’altitude puis reprennent leur trajet dans la direction initiale.
  • La silhouette des oiseaux en vol : On peut voir leurs pattes dépasser de la queue. L’extrémité de l’aile de la grue cendrée est bien digitée. Les battements d’ailes (3 par seconde environ) donnent une impression de souplesse.Sachez qu’il existe des stages de découvertes des oiseaux en pleine nature auxquels vous pouvez participer.

289 COMMENTS

  1. Observation à Ruelle sur Touvre (16600) ce 25 decembre 2018 vers 11h de 2 groupes de grues se rassemblant avant de partir vers le sud ouest.

  2. passage de deux groupes de grues au dessus- de Magnac sur Touvre (16600) direction Sud. Deux groupes d’une quarante individus. Le 25 Décembre à 10H45

    • C’est étonnant de voir des grues dans cette région en cette saison. On sait que certaines stationnent dans le parc régional de la Brenne mais dans le cher, étonnant! Merci pour l’observation.

  3. les 17 et 18 Novembre 2018 au matin à Ribiers dans le sud des Hautes Alpes, près du Büech , passage de grues cendrées.cela fait 40 ans que j’habite ici, je n’avais jamais vu . c’est le bruit qui m’a fait sortir de la maison.le spectacle était superbe.

    • Ok Christine, on a reporté votre observation sur la carte LoireXplorer. L’annéee dernière, certains de nos lecteurs avait déjà constaté des vols dans ce secteur, notamment en migration printanière. Il existe, en effet, un couloir allant vers l’Europe Centrale.

  4. J habite avignonet lauragais en haute garonne 31000. Ce matin vers 11h environ une cinquantaine de grues sont passées au dessus de ma maison assez haut c’est leurs cris qui m’a mise en éveil. J’ai pu prendre les jumelles .elles semblaient un peu s’attendre et ont viré au sud !

    • Il arrive souvent que les grues cendrées volent en décrivant des cercles, revenant en arrière puis repartant. C’est souvent pour se repérer et repartir dans la bonne direction.

  5. bonjour,

    vu le 19 novembre 2018, à Tautavel (66 pyrénées orientales), vers 13h30 un vol important, environ 300 grues.
    vol très bas. en direction de l’est.
    Aujourd’hui 20 novembre, vers midi, un vol plus petit d’une quarantaine de grues, en direction du sud
    surpris car il semble qu’elles n’aient pas l’habitude de passer vers chez nous ?

    • Votre question est intéressante. Qu’est-ce qui fait que des grues cendrées peuvent parfois s’éloigner du parcours habituel ? Certainement des conditions atmosphériques plus favorables dans votre région.

  6. Passage d’une centaines de grues au dessus du champ de tir de Bourges (rocade). Le mercredi 14/11/18. A 16h45. Direction nord-est vers le sud

  7. Bonjour le 3novembre un long passage de plusier groupe a culan dans le cher pas pencer a filmer mais ct etonnant les enfant on adorez les observer

    • Merci pour vos observations. Le vol de nuit des grues cendrées est étonnant mais pas impossible comme nous l’exliquons dans le paragraphe « Des grues cendrées volent la nuit, mythe ou réalité ? ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.