Guide pratique de la vigne et vin de Loire

La vigne et vin de la vallée de la Loire

Vous voulez découvrir les particularités de la vigne et vin de la vallée de la Loire, troisième vignoble AOC de France. Vous vous demandez ce que signifient les différentes appellations, comment les conserver, comment les déguster, comment les distinguer dans les vignes, comment sera la récolte cette année, où faire de l’oenotourisme, comment travaille le vigneron ? Bref, vous voulez savoir tout sur le vin. Cela démontre votre intérêt pour le vignoble en France et les vins de la vallée de la Loire. Essayons de vous donner des pistes d’informations.

Comment sera le millésime 2015 ?

Le cru 2015 sera bon grâce au beau temps du mois de juillet et Août. La production de vin 2014, 46,45 millions d’hl a été très légèrement supérieure à la moyenne quinquennale. Les premiers relevés d’alcool effectués laissent entrevoir une belle maturité et un millésime ecellent. Pour les cépages les plus précoces, les vendanges ont débuté le 7 septembre en Touraine.

Quels vins dans la Vallée de la Loire ?

  • Les vins blancs sont issus du chenin (pineau de la Loire), du sauvignon et de l’arbois. Les vins issus du sauvignon sont secs et vifs avec des senteurs caractéristiques proches du cassis. Les blancs de Touraine sont secs, solide mais frais, assez fermes, vifs, pleins et tiennent bien en bouteille. Les vins effervescents bénéficient de l’appellation méthode traditionnelle.

    vignes et vins de touraine
    Vignoble de Touraine
  • Les vins rouges sont vinifiés à partir des cépages cabernet franccabernet sauvignoncôtpinot noirpinot meunierpinot grispineau d’Aunis et gamay. Ce sont des vins tanniques. Le Touraine primeur est un vin léger, fruité, au caractère gai et rustique.
  • Les vins rosés sont issus des cépages cabernet franc et sauvignon, côt, pinot noir, pinot meunier, pinot gris, pineau d’Aunis, gamay et grolleau. Ce sont des vins secs mais frais.

Voici des liens pour apprendre à distinguer les arômes des vins et les cépages du Centre

Dans les vignes comment reconnaître les cépages de la Vallée de la Loire ?

Florence Veillex, viticultrice au domaine de la Chapinière explique un moyen simple : Les feuilles de côt sont plus grandes et plus découpées, les grains sont plus espacés. Le sauvignon a une grappe serrée, une feuille très découpée et plus claire. Le Gamay a une feuille plus foncée. Voici un bon guide pour distinguer les raisins.

La terre et un micro climat font la différence des vins de Loire

Le vignoble de la Vallée de la Loire comprend une superficie de 70 000 hectares sur plus de 1000 kilomètres, réparti entre le pays nantais, l’Anjou, la Touraine et le Centre. Il est essentiellement localisé sur les plateaux, plus rarement sur le haut des coteaux, recouverts d’une faible épaisseur de limon argilo-sablonneux de la Loire. Sous ce limon se trouve un mélange d’argiles de couleurs variées et de cailloutis composés de silex roulés, de chailles du jurassique et de grains de quartz. La vigne est peu exigeante, les sols très maigres lui plaisent. Le drainage des terrains est aussi important que le sol lui-même. Les racines de la vigne ont horreur de l’humidité permanente, c’est pourquoi les graviers lui vont bien. Ce sol du val de Loire tient chaud les pieds de vignes, facilitant le bon vin. La succession de vallées orientées est-ouest, où l’influence continentale est plus atténuée, favorise l’existence de microclimats particulièrement propices à la culture de la vigne.

Le métier de vigneron : souvent dans le chai, dehors toute l’année

Secret de la qualité de son vin, le viticulteur passe le tiers de son temps dans son chai à tester l’évolution du vin. Retrouvez nous sur le tableau suivre la vigne tout au long de l’année en Touraine.

  • De décembre à mars : le vigneron taille et sélectionne les branches qui porteront des fruits. Les branches qui seront non fructifères sont retirées, on appelle cette étape le tirage du bois. Pendant ce temps le millésime précédent vieillit, gagne en qualité et en saveurs.
  • En avril : les pieds morts sont remplacés par de nouveaux pieds greffés. Le merlot est le plus résistant des cépages alors que le cabernet franc est plus sensible au climat et aux maladies. Dès qu’il pleut et qu’il fait chaud, il traite et retraite contre les maladies.
  • En mai – juin: Gare aux gelées tardives. il enlève les bourgeons encombrants et aère la vigne.
  • En juillet : Il rogne et enlève les feuilles inutiles afin de concentrer la sève de la vigne sur les branches fructifères.
  • En septembre : Le vigneron prépare les vendanges. Il vérifie, nettoie, désinfecte le chai. Le climat décidera du début de la récolte.
  • En Octobre – novembre : La majeure partie de l’activité du vigneron se déroule à l’intérieur du chai. Il teste la vinification, vérifie l’oxygène du vin. Dans les vignes, il commence à vérifier tous les fils de fer utiles à la tenue de la vigne, pour le prochain millésime.

Quelles différences entre la fabrication du vin rouge, vin blanc et vin rosé ?

  • Une première fermentation résulte de l’action des agents naturels : levures, micro-organisme présents sur la peau des grains mûrs. Ces levures décomposent le sucre du raisin en alcool et en gaz carbonique éliminé au cours de la vinification. Les levures mangent les sucres et le transforment en alcool. 17 g donne un degré supplémentaire d’alcool donc pour 12° il faut 200 g de sucre dans un litre de jus de raisin. Une seconde fermentation est opérée pour les vins rouges et certains vins blancs.
  • On peut obtenir du vin blanc aussi bien à partir de cépages blancs qu’à partir de raisins noirs. La différence fondamentale avec la vinification des vins rouges réside dans le fait que le vin blanc est issu de jus de raisin pur sans la matière colorante se trouvant dans la peau.
  • La vinification du vin rosé est identique à celle des vins blancs. On pratique une macération courte au cours de laquelle la fermentation peut débuter. Dès que la couleur obtenue est satisfaisante, on soutire le moût.

Comment se déguste un vin de Loire quand on est pas spécialiste ?

Selon Florence Veillex, le plus simple est de commencer par regarder la couleur, puis sentir pour apprécier son niveau d’oxygène. Remuer le verre dégage les aromes. Tenir le verre par le pied évite de le réchauffer. Ensuite, passer le vin dans toute la bouche permet de découvrir l’arrière-gout. Voici un guide pour accorder vos mets avec vos vins.

Comment participer aux vendanges

Un organisme pourra vous conseiller car les vendanges à la main sont de plus en plus rares www.vinsdeloire.fr. Lisez notre guide sur oenotourisme et vendange.

PARTAGER
Article précédentComment participer aux vendanges 2015
Article suivantDécouvrez les Guides Pratiques insolites LoireXplorer
Responsable et éditeur de loirexplorer.com, je parcours depuis 20 ans la Vallée de la Loire, notre surprenante région du Centre: Loir et Cher, Indre et Loire et Berry à la recherche de nouvelles activités et événements insolites à tester pour vous faire découvrir les petits trucs qui transformeront en réussite votre séjour insolite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here