Le Loiret rivière dont la source est vraiment insolite

Le Loiret rivière paisible au demeurant, présente des particularité vraiment étonnantes. Avez-vous déjà vu la source bouillonnante du Loiret rivière de 11,6 kilomètres ? Savez-vous que le cours du Loiret s’inverse parfois ? Vous avez peut-être déjà eu la chance de découvrir la source d’une rivière, voir d’un fleuve. C’est assurément un grand moment d’émotion lorsque l’on imagine que ce simple filet d’eau, frayant à peine son chemin à travers quelques pierres deviendra la Loire, le Rhône, la Seine ou la Garonne. Comment imaginer qu’il finira en estuaire, début des voyages des grands navigateurs et des grands rêveurs que nous sommes ?

Avez-vous déjà vu une source bouillonnante ?

La source du Loiret rivière surprenante se trouve en plein milieu du parc floral de la Source à Olivet, endroit superbe où vous pourrez admirer, entre autres, des papillons en liberté. Qui plus est, votre étonnement sera certainement encore plus grand lorsque vous apprendrez que la rivière Loiret qui donne son nom à un département de la région Centre, n’est pas une véritable rivière.

Saviez-vous que l’eau de la Loire était acide ?

En effet, le Loiret est ce que l’on pourrait appeler une « fausse rivière » mais son aventure n’en n’est pas moins épique. Ecoutez cette histoire incroyable. Tout commence 40 kilomètres en amont lorsqu’un bras de la Loire décide de plonger sous terre. A cette endroit de son cours, le fleuve traverse des terrains argileux. Sous la force du courant, ceux-ci se désagrègent pour laisser à nu la couche calcaire en dessous. L’eau de la Loire étant acide, elle dissout ce socle de calcaire qui s’effondre dans des grottes. Il arrive d’ailleurs que des excavations engloutissent des maisons. Il est possible d’apercevoir certains de ces trous béant en bordure de Loire que l’on appelle « fontis » ou « bîmes » dans le langage régional. Ils font parfois un mètre cinquante de diamètre.

Le Loiret prend sa source au « bouillon »

Le Loiret rivière source bouillon Parc floral de la Source Orléans
Source du Loiret. L’eau de la Loire resurgit en bouillonnant avec un débit de 1m3/s

L’eau de la Loire sauvage s’engouffre alors dans un réseau souterrain. Des plongeurs de l’association spéléologique subaquatique du Loiret ont pénétré dans ce réseau de galeries. Ils ont découvert des grottes, souvent très basses, certaines débouchant sur des cavités atteignant 8 mètres de diamètre. Imaginez le torrent lorsque, passant par un conduit étroit, l’eau de cette Loire force son chemin. La pression augmente à ce point avant de resurgir 40 kilomètres plus loin, en plein milieu d’un parc bien tranquille, sous forme d’un bouillonnement intense, d’un débit de 1 mètre cube par seconde. Regardez la vidéo ci-dessus. Ajoutez à cela que son altitude est inférieure de 4 à 6 mètres par rapport au lit de la Loire et vous comprendrez pourquoi est si intense le bouillonnement du Loiret rivière paisible du Val de Loire.

Le Loiret est sans doute une des plus petites rivières de France

Le Loiret à la Pointe de Courpain par Croquant (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 4.0-3.0-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0-3.0-2.5-2.0-1.0)], via Wikimedia Commons
La rivière Loiret est donc en fait une résurgence de la Loire. Sortie comme une furie des entrailles de la terre, elle reprend paisiblement son cours avant de rejoindre finalement le fleuve royal 11,6 kilomètres plus loin, au lieu dit la pointe de Courpain. Une comptabilisation officielle en ferait une des plus petites rivières de France, charme supplémentaire pour le promeneur.

Étonnant : le sens du Loiret rivière versatile peut s’inverser

Comble de l’insolite, il arrive parfois le sens de la rivière Loiret s’inverse. L’événement survient lorsque la Loire voit son niveau baisser d’une façon importante et que celui du Dhuy, un des affluents du Loiret, s’élève. Le Bouillon source du Loiret absorbe alors d’importantes quantités d’eaux venant du Dhuy durant quelques heures ou journées. Ce phénomène étonnant devient un véritable casse tête pour le service de distribution des eaux d’Orléans.

Depuis quand observe-t-on ce phénomène ?

Historiquement, le « Bouillon », comme on l’appelle communément, serait apparu en 1672, lors d’un colmatage accidentel de « l’abîme ». Jadis une des sources du Loire, située en aval, elle a été désobstruée depuis. Vous pouvez accompagner le Loiret rivière au combien insolite en suivant le sentier de grande randonnée 655 E. Lisez également le livre passionnant de Nicolas Charles « de Sancerre à Saumur ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez inscrire votre commentaire!
Veuillez inscrire votre nom