Belvédère des Caillettes, où observer le mieux la forêt d’Orléans

(Last Updated On: 12 septembre 2018)

Au Belvédère des Caillettes, survolez la canopée

Avez-vous déjà rêvé de survoler la forêt, admirant la canopée, tel un botaniste à bord de son ballon, en forêt amazonienne ? Vivez donc cette sensation, sans quitter l’hexagone, au belvédère des Caillettes, près de CombreuxNibelle, dans le Loiret. D’abord, choisissez votre forêt. Elle sera grande, immense, à perte de vue. Puis choisissez en le sommet, 170 mètres par exemple. Pour cela, il vous suffit d’aller en forêt d’Orléans, un bon matin, quand la lumière du soleil rase encore la cime des arbres et renforce les contrastes.

Comment trouver le belvédère des Caillettes

Etang de la Vallée en forêt d'Orléans près du belvédère des Caillettes
La plage de l’étang de la Vallée en forêt d’Orléans

Puis, dessinez un belvédère avec une plateforme la plus élevée possible. En fait, celui-ci existe bel et bien mais il vous faut d’abord le trouver. Presque pas d’indications, juste un panneau au bord de la route en admettant que vous soyez sur le bon chemin. Une piste en stabilisé, vous ne distinguez rien encore car il est bien caché au milieu des bois. Pourtant, cet escalier vers le paradis ne se trouve qu’à quatre kilomètres de l’étang de la Vallée, un des principaux lieux où les orléanais aiment se baigner en été. Il est fort à parier que peu d’entre eux soupçonnent l’existence de ce trésor incroyable. Rassurez-vous, grâce à la carte de Loirexplorer, au bas de cet article et le GPS googlemap sur votre smartphone, vous aurez la chance d’entrer dans le cercle privilégié des initiés.

Le belvédère des caillettes est construit avec des essences locales

Belvédère des Caillettes en Forêt d'Orléns
Le belvédère des Caillettes : 127 marches (ou 157 selon les sources), 20 voir 24 mètres de hauteur

Enfin, apparaît au bout de l’allée un genre de machine de siège, sortie tout droit du Moyen Âge. Cet observatoire ne fut cependant construit qu’en 2002. Etrangement, il ne dépareille pas avec l’environnement car ses concepteurs, Muriel Consigny et Jaques Coulon, ont tenu à constituer une image d’identité de la forêt. Sélectionnant des essences endémiques pour leurs qualités spécifiques, ils ont élaboré avec du chêne et du pin, les 220 modules de ce colosse de 48 tonnes.

Sur la plateforme, le spectacle est sur 360 degrés

Déjà quelques personnes vous précèdent. Crainte du vertige, allez, lancez vous que Diable ! L’aventure est au sommet de 127 marches, 6 étages et 20 mètres plus haut et là, en débouchant sur la plateforme… L’envie vous prend soudain de vous laisser flotter au dessus de la forêt d’Orléans. Vous ne savez plus où donner du regard. Le spectacle est total, sur 360 degrés. A la recherche du moindre détail insolite, vous tentez de surprendre un cerf, un chevreuil, un sanglier, maîtres en leur royaume. Vous y resteriez des heures. Et ce calme, les différentes espèces d’arbres créent le volume de ce tapis majestueux où rivalisent toutes les gammes de verts. Pas un bruit. Combien faudrait-il payer pour bénéficier d’une telle séance de relaxation ? Parfois, au contraire, vous vous prenez à courir dans tous les recoins de la plateforme pour ne pas en perdre une feuille, s’enivrer. Quel sentiment de liberté, de puissance quand on domine 35 000 hectares. Ici, vous n’êtes plus dans la nature, vous êtes sur la nature.

Belvédère des Caillettes en Forêt d'Orléans
Vue panoramique de la plateforme du belvédère des Caillettes en Forêt d’Orléans

L’histoire de la forêt d’Orléans est tellement surprenante

Et puis il y a la magie de la forêt d’Orléans. Savez-vous qu’elle formait autrefois un immense massif boisé de plus de 150 000 hectares. Il recouvrait une partie de la Beauce, du Gâtinais et la quasi-totalité de l’Orléanais ? Certains la prétendent même « forêt des Carnutes » où les druides se réunissaient chaque année. Devenue royale à l’avènement des Capétiens, l’ancienne « Forêt des Loges » fit l’objet de donations, d’usurpations, et de défrichements divers… Si bien qu’à la Révolution, sa surface était considérablement réduite.

Devenez le Phénix des hôtes de ce bois

Aujourd’hui, la forêt d’Orléans reste la plus grande forêt domaniale de France. Parsemée de clairières, elle offre au randonneur un paysage principalement de chênes sessiles, pins laricio de Corse, pins sylvestres et maritimes mais aussi de trembles, hêtres, bouleaux, charmes, alisiers torminaux. Elle est également riche en biodiversité avec près de 760 espèces animales et végétales. Ainsi, aurez-vous peut-être la chance d’y rencontrer l’Aigle botté, le Balbuzard pêcheur et des espèces remarquables comme le Triton crêté, le Lucane cerf-volant ou le Flûteau nageant. De plus, dans ce « microcosme » où tout est mystère, tant par ses sorcières que la présence de plus de mille mares, de nombreuses fontaines sont à explorer.

Connaissez-vous d’autres endroits insolites ?

Il est ainsi des lieux insolites que l’on ignorerait facilement si des aventuriers dans l’âme ne nous en faisaient pas profiter. Loirexplorer s’attachera à vous en faire découvrir d’autres mais peut-être vous aussi, connaissez des perles rares que vous aimeriez partager ? Alors, un seul conseil : à vos commentaires.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez inscrire votre commentaire!
Veuillez inscrire votre nom

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.